• Michel N'Zau du Groupe Bantunani dans l'OEIL de Marie-Claude Eudaric

    http://www.lastfm.fr/music/Bantunani

     

    Bantunani, « qui sont-ils ? »

    "Il y a toute une intrigue à la première écoute de ce groove sauvage aux accents vindicatifs et mélancoliques. Ce groupe à la composition métisse, propose un concept nu-rumba basé sur un afrogroove de fusion où l’on côtoie des rythmes afro, hiphop, funk,soul et Jazz. Les textes de leurs chansons sont forts et conscients car les Bantunani font de la musique un moyen de sensibilisation et de danse.

    Depuis sa création en 2006,la vie du groupe fut mouvementée mais riche. Les changements de line-up furent nombreux car la démarche et le projet du groupe sont

    toujours remis en cause afin de garder leur pertinence.

    Sous l’impulsion de Michel Nzau, le groupe exprime avec force l’alliance parfaite entre tradition et rythmes modernes où chaque membre amène sa culture musicale:

    Johnny Millebaga, à la batterie et Niwa Koshi (un Japonais), à la guitare basse, ont apporté leurs influences jazz et rock sombre pour alors proposer un style musical personnel aux racines nomades mélangeant profondeur et révolte.Umberto Luambo, cofondateur du groupe,se montre garant de la tradition africaine reconnaissable à son jeu de guitare qui oscille entre la guitare cocotte et le hard-rock.

    En 2009,à la recherche d’une teinte nouvelle, Michel invite le guitariste sicilien, Nicolas Mazzola et le saxophoniste blues de Chicago, Davyd Johnson à rejoindre le groupe pour mieux affiner l’univers pop coloré d’arpèges.

    Dans ce savant mélange acoustique, la douce sensualité des choeurs féminins, chaleureuse et séductrice attire et surprend, qu’il s’agisse de la voix jazz bossa d’Awa ou de la touche gospel d’Amétys"


  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Novembre 2010 à 10:11
    Merci pour ta confiance, Michel*
    ...***
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :